Philosophie première


Juliette Grange et Pascal Nouvel

Intervenants : Juliette Grange et Pascal Nouvel


Titre du cours 2018-2019 :

La philosophie première et la question des origines


Résumé :

Pendant l’année universitaire 1923-1924, à Fribourg-en-Brisgau, Husserl donne un cours qu’il intitule Philosophie première. L’expression « Philosophie première », empruntée à Aristote et à Descartes, est, remarque-t-il d’emblée, tombée en désuétude. Pourtant, ajoute-t-il, cette expression détient la clé d’une série de problèmes récurrents que rencontre la philosophie non pas seulement depuis Aristote, mais même déjà depuis l’époque des philosophes que nous nommons « présocratiques ». L’expression « philosophie première » est ainsi, pour Husserl, l’occasion de reprendre entièrement à neuf la question des origines constamment manquée, selon lui, tant par la métaphysique que par la science qu’il entend renvoyer dos à dos pour frayer un nouveau chemin : celui de la phénoménologie. Cette dernière, à la différence des tentatives qui ont pu la précéder, a la particularité d’aborder de face les questions d’origine. Nous reprendrons l’ensemble de cette problématique afin de dégager les grandes lignes de la question des origines. Nous montrerons que ce à quoi on assiste avec la revendication d’un nouveau sens donné à l’expression « philosophie première » est, en fait, à la naissance d’un nouveau genre de discours sur l’origine ; discours d’un type entièrement différent de ceux qui ont précédé : le discours phénoménologique sur les origines. Ce premier point une fois établi, nous serons conduits à réexaminer toute l’histoire de la problématique des origines. Nous montrerons que cette histoire se prête à une analyse de type foucaldien et permet de dégager une périodisation de la question des origines en associant chaque période à un genre de discours d’origine caractéristique. Notre propre époque apparaîtra, au terme de cette analyse, comme marquée par une situation de tension entre plusieurs formes de discours d’origine qui seront identifiés et décrits. Cette situation n’est, on le verra, pas sans conséquence sur la place de la question des origines dans le débat politique contemporain marqué, comme on sait, par la « mondialisation » et par le mélange d’origines qu’elle suppose.


Bibliographie :
  • Aristote : Œuvres complètes. Flammarion, ed. P. Pellegrin, Paris.
  • Bottéro, J. (1986). Naissance de Dieu : La Bible et l’historien. Gallimard, Paris.
  • Christian, D. (2011). Maps of Time – An Introduction to Big History. University of California Press, Berkeley, Calif.
  • Comte, A. (1844). Discours sur l’esprit positif : Ordre et progrès. Vrin, 2002, Paris.
  • Darwin, C. (1859). L’origine des espèces, au moyen de la sélection naturelle ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie. Flammarion, ed. Barbier, 2008, Paris.
  • Deacon, T. W. (2011). Incomplete Nature – How Mind Emerged from Matter. W. W. Norton & Co., New York.
  • Derrida, J. (1954). Le problème de la genèse dans la philosophie de Husserl. PUF, 2010, Paris.
  • Descartes, R. (1641). Méditations métaphysiques. Flammarion, ed. M.-F. Pellegrin, 2009, Paris.
  • Descola, P. (2005). Par-delà nature et culture. Gallimard, Paris.
  • Foucault, M. (1969). L’archéologie du savoir. Gallimard, 2008, Paris.
  • Gamow, G. (1951). La création de l’univers. Dunod, tr. fr. G. Guéron, 1954.
  • Goodman, N. (1978). Manières de faire des mondes. Gallimard, tr. fr. M.-D. Popelard, 2006, Paris.
  • Heidegger, M. (1936). Qu’est-ce qu’une chose ? Gallimard, tr. fr. J. Reboul & J. Taminiaux, 1971, Paris.
  • Husserl, E. (1924). Philosophie première. PUF, tr. fr. A. Kelkel, 1971.
  • Jullien, F. (1996). Procès ou création : Une introduction à la pensée des lettrés chinois - Essai de problématique interculturelle. Seuil, 2016, Paris.
  • Kant, E. (1755). Œuvres Philosophiques, tome 1 : Des premiers écrits à la "Critique de la raison pure". Gallimard, ed. F. Alquié, 1980, Paris.
  • Kant, E. (1783). Œuvres philosophiques, tome 2 : Des Prolégomènes aux Écrits de 1791. Gallimard, ed. F. Alquié, 1985, Paris.
  • Klein, 2010, Klein, E. (2010). Discours sur l’origine de l’univers. Flammarion.
  • Laks, A. et Louguet, C. (2002). Qu’est-ce que la philosophie présocratique ? What is presocratic philosophy ? Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq.
  • Leibniz, G. W. (1714). Principes de la nature et de la grâce fondés en raison : Principes de la philosophie, ou, Monadologie. PUF, 2001, Paris.
  • Naddaf, G. (2006). Le concept de nature chez les présocratiques. Klincksieck, tr. fr. B. Castelnérac, 2008, Paris.
  • Poincaré, H. (1911). Leçons sur les hypothèses cosmogoniques. Hermann.
Proust, 1927, Proust, M. (1927). A la recherche du temps perdu. Gallimard, ed. J-Y Tadié, 1999, Paris.

  • Vernant, J.-p. (1999). L’Univers, les dieux, les hommes. Récits grecs des origines. Seuil, 2014.
  • Wolf, C. (1886). Les Hypothèses Cosmogoniques : Examen Des Théories Scientifiques Modernes Sur L’Origine Des Mondes, Suivi de la Traduction de la Théorie Du Ciel de Kant. Gauthier-Villars.
  • Wolff, F. (2007). Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? PUF, 2013, Paris.

Le cours a lieu le lundi de 14.00 à 16.00, salle 422, site Tanneurs.