Philosophie et transhumanisme


Juliette Grange et Pascal Nouvel

Intervenants : Juliette Grange et Pascal Nouvel


Titre du cours 2018-2019 :

Intelligence naturelle et intelligence artificielle


Résumé :

« L'intelligence naturelle n'avait pas encore livré tous ses mystères que les humains pensaient déjà à créer une intelligence artificielle », pourront dire les historiens du futur. Mais est-il concevable de créer artificiellement une chose dont on ne sait pas encore ce qu'elle est sinon par des approximations, lesquelles laissent très vite apercevoir, quand on les approfondit, leurs limitations ? Ou, autre façon de poser la même question : quelles pourraient être les limitations d'une intelligence dite artificielle qui a été conçue au moyen d'un concept d'intelligence lui-même limité ? Car n'est-il pas manifeste que le concept d'intelligence que met en jeu la notion d'intelligence artificielle est centrée sur la notion d'information et de traitement de l'information ? Or, l'intelligence naturelle se résume-t-elle à cela ? Il est sans doute significatif que pendant les décennies où se met en place le concept d'intelligence artificielle se développent, dans un mouvement parallèle quoiqu'inverse, des concepts qui relativisent ce qui, dans l'intelligence humaine, relève du seul traitement d'informations. Ainsi voit-on se développer, pendant la même période, le concept d'intelligence émotionnelle puis celui d'intelligence sociale et d'intelligence relationnelle ainsi que, dans une perspective phénoménologique, des réflexions sur les possibilités d'une « naturalisation » de la conscience. Cette dernière approche est sans doute la plus radicale et c'est elle que nous suivrons dans ce cours après avoir mis en place le cadre de la réflexion qui a conduit à en élaborer les problématiques. En effet, le concept d'une intelligence artificielle pris dans son sens le plus complet (que les informaticiens nomment parfois « IA forte ») est enveloppé dans celui d'une naturalisation de la conscience. Mais pareille opération est-elle seulement possible ? C'est la question que nous poserons en suivant quelques-unes des réflexions qui ont pu lui être consacrées par certains phénoménologues sous le nom de neurophénoménologie notamment (néologisme proposé par Francisco Varela qui entend indiquer une voie de réflexion qui mêle neuroscience et phénoménologie).


Bibliographie :
  • Bersini, H., De l’intelligence humaine à l’intelligence artificielle: Ellipses, Pris, 2006.
  • Bouée, C.-E., and F. Roche, La chute de l’Empire humain: Mémoires d’un robot: Grasset, 2017.
  • Ford, M., F. Hafied, F. Devesa, and P. Adams, L’avènement des machines : Robots & intelligence artificielle : la menace d’un avenir sans emploi: FYP éditions, 2017.
  • Ganascia, J.-G., Intelligence artificielle : vers une domination programmée ? Paris, Editions Le Cavalier Bleu, 2017.
  • Ganascia, J.-G., Le mythe de la Singularité - Faut-il craindre l’intelligence artificielle ? Paris, Le Seuil, 2017.
  • Nagel, T., Le Point de vue de nulle part: Combas, L’Eclat, 1993.
  • Olson, E., The metaphysics of artificial intelligence, in Consciousness and the ontology or properties, M. T. Guta (s. dir.), Routledge, 2018.
  • Pacherie, E., Naturaliser l’intentionnalité: PUF, Paris, 1993.
  • Petit, J.-L., 2015, La naturalisation de la phénoménologie 20 ans après: Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 2015.
  • Petitot, J., Varela, F., Pachoud, B., Roy, J. M., Naturalizing Phenomenology: Issues in Contemporary Phenomenology and Cognitive Science: Stanford University Press, 1999.
  • Tegmark, M., La vie 3.0 - Etre humain à l’ère de l’intelligence artificielle: Dunod, Paris, 2018.
  • Varela, F. j, E. Thompson, and E. Rosch, L’Inscription corporelle de l’esprit - Sciences cognitives et expérience humaine: Seuil, Paris, 1993.

Présentations d'ouvrages :

16 oct Louis Pichot - Le Mythe de la Singularité. Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?, Jean-gabriel Ganascia, Seuil

23 oct Paul Pasquier - La société de l'amélioration - La perfectibilité humaine des Lumières au transhumanisme, Nicolas Le Dévédec, Liber

6 nov Adalbert Wewerka - H : Transhumanisme(s) Relié – 3 octobre 2018 de David Le Breton (Avec la contribution de), Matthieu Gafsou (Photographies), Actes sud

13 nov Gabriel Khanish - Éloge de ma fille bionique: Philosophie du handicap, humanisme et transhumanisme, Vincent Billard, Hermann

20 nov Marion Augis - Le transhumanisme est-il un humanisme ? Gilbert Hottois, Académie Royale de Belgique et Guillaume Vassalo, La conscience expliquée, Daniel Dennet, Odile Jacob.

3 dec Ismaila Sacko - Leurre et malheur du transhumanisme, 2018, Olivier Rey, Desclée de Brouwer et Kevin Durand, Le problème de la conscience, Tom Stoppard, Pascal Nouvel

11 dec : Examen


Le cours a lieu le mardis 9 oct de 10.00 à 12.00, les mardis 16 oct, 23 oct, 6 nov, 13 nov, 20 nov, 3 dec, de 10.00 à 13.00 et le mardi 11 dec de 10.00 à 12.00 (examen), en salle 422.